Soyez le pygmalion de votre réussite dans les affaires - luckypicsou.com

Soyez le Pygmalion de votre Réussite dans vos Affaires

« REUSSIR DANS SON BUSINESS »

Le meilleur moment pour agir _ Formules et clés. Inspiration de texte selon les enseignements d’Anthony Robbins, célèbre entrepreneur et coach de vie entre autres.

Soyez le pygmalion de votre réussite dans les affaires - luckypicsou.com

Introduction :

Chaque être humain est unique, pourtant des similitudes se retrouvent chez ceux qui ont réussi. Certains éléments provoquent la réussite, d’autres l’échec.

Il est juste d’affirmer que certaines personnes sont heureuses malgré les difficultés qu’elles vivent, alors que d’autres sont malheureuses  malgré leur réussite.

Notre énergie tend à aller dans les domaines où nous nous sentons les plus puissants, les plus qualifiés, les plus compétents. On fait ce qui nous fait du bien, on fait des activités où nous sommes compétents, pas celles où on ne l’est pas.

En étudiant dans le détail ces schémas, pour en prendre le contrôle, c’est votre vie que vous allez pouvoir changer.

 

Le mouton noir dans l’entreprise

Ce qui bloque l’entreprise, c’est l’état et les stratégies du propriétaire. Pour changer de cap, il faut modifier son état et ses stratégies.  Si vous ne le faites pas, elle coulera. La psychologie et les compétences du dirigeant de la société sont d’une importance capitale, car elles permettent, ensemble, d’élaborer la meilleure stratégie pour l’entreprise.

Pointer du doigt l’histoire,  l’état et les stratégies du leader, car ce qui paralyse l’avancement de vos affaires est toujours un  effet de ces causes, de ce qui peut bloquer votre société. Si vous modifiez son histoire, son état et ses stratégies, alors vous changez tout.

Un état limitant provient du fait de ne pas savoir ce qui va arriver le lendemain et/ou d’un manque de compétences pour gérer ce qui arrive.  Le fait d’être exténué physiquement, émotionnellement à cause de ce que vous  avez déjà eu à subir ne vous permet pas de trouver la bonne réponse, et c’est pareil quand vous avez l’angoisse de l’avenir à venir. Avec une histoire qui vous limite, c’est votre état qui devient non productif.

 

Le meilleur moment pour agir :

La défaite ou le succès ne dépendent  pas de la saison. Des personnes meurent en hiver alors que d’autres font du ski ou du snowboard.

Pourtant, pendant une période sombre, lorsque la conjoncture est au plus bas, c’est un bon moment pour se lancer.

65% des entreprises classées dans le magazine Fortune, comme Microsoft ou Disney par exemple ont été créées lors d’une période économique sombre, alors que la concurrence était en panique.

Les plus puissants ont compris qu’il faut devenir les meilleurs en temps de crise. En devenant plus forts quand l’économie est au plus bas, votre volonté s’affermit pour le reste de votre vie.

 

Force 1 – L’anticipation

L’anticipation est le pouvoir ultime, dans les affaires et dans la vie.

La chose la plus importante pour une entreprise est l’anticipation. Ce serait bien de pouvoir savoir à l’avance les problèmes que vous risquez de rencontrer dans votre entreprise. Comment ? Où ?, Quoi ? Ce serait extraordinaire de pouvoir définir cela, quel que soit l’étape de vie de votre entreprise.

Savez-vous que 95% des entreprises échouent dans les 5 premières années ? Pourquoi ? Parce qu’elles ne parviennent pas à anticiper la tendance.

En ne faisant que de réagir au coup par coup, au lieu d’anticiper, votre société en paiera le prix fort, ce qui veut dire sa mort. Car quand vous n’anticipez pas, vous réagissez et quand on est dans les affaires, condamnés à réagir, on est condamnés à mourir.

 

Comment anticiper ?

Pourquoi une personne gagne-t-elle toujours à ce jeu ? Parce qu’elle y a déjà joué plusieurs fois. Elle connaît le chemin à parcourir pour gagner.

En connaissant la route, vous avez un avantage ultime sur les autres, car vous pouvez anticiper. Elle vous donne une longueur d’avance. Ceux qui ne la connaissent pas, ne peuvent pas anticiper. De ce fait, vous devenez plus puissant qu’eux.

 

Force 2 – Durer, la décision de devenir plus fort

Si vous souhaitez réussir dans les affaires, c’est la durabilité et la pérennité qui priment et non la vente one shot ! Savoir garder ses clients, les regrouper en une communauté de suiveurs à vos côtés, en faire des fans même. Comment ? En leur apportant un plus.

Pour devenir plus riche, il est impératif d’ajouter de la valeur à vos services/produits, plus que quiconque. Dans ce cas, vos clients seront vos meilleurs supporters, les plus fidèles pourparlers de votre produit, votre publicité vivante.

Aujourd’hui plus personne ne fait attention  aux publicités sauf si c’est choquant, et même dans ce cas, ce n’est pas sûr que vous allez vendre votre produit. Ce qui fait que vous vendez aujourd’hui votre produit, c’est la publicité que vos clients vous font. Ce bouche-à-oreille vous ne pouvez pas l’acheter, mais seulement le créer en ajoutant et en apportant plus de valeur à vos services/produits.

 

La solution

Il faut une constante amélioration, qui soit incessante et régulière sur la qualité de vos services/produits, ce d’une façon illimitée, ainsi que dans les domaines qui comptent et contrôlent le succès ou l’échec de votre activité.

L’effort n’a nul besoin d’être géant ; il lui faut être simplement constant dans le temps.

Des améliorations progressives sont à apporter dans les domaines qui comptent,  sur une base régulière, ainsi vous dominerez aussi longtemps que vous anticiperez.

 

Créer un Business Map, un plan d’entreprise

Un plan d’entreprise programmé pour  5 ans par exemple  est inutile aujourd’hui.  Pourquoi ? Parce que le monde change très rapidement.

Vous ne savez pas ce qu’il va se passer dans 5 ans.

La première étape est de savoir où vous en êtes vraiment, où en est vraiment votre business et pour cela il est crucial de créer votre plan d’entreprise. Savoir ce qu’il se passe, où ça se passe, comprendre le territoire, pour pouvoir vous adapter et ajuster votre carte, pas à pas, par rapport à l’endroit où vous voulez vraiment arriver.

La plus grande limite que vous pouvez vous créer vous-même est la manière dont vous définissez  votre entreprise.

 

Les 2 questions importantes  à se poser toutes les 7 semaines

Dans quel secteur suis-je ?
Comment vont les affaires ?
Puis, demandez-vous éventuellement dans quel secteur vous pourriez être actif.

Autre clé, les grosses sociétés  ne sont pas très souples. Profitez-en pour vous positionner sur leurs parts de marché durant une mauvaise période ; cela vous permettra non seulement de dominer, mais aussi de vous agrandir durant cette conjoncture. Car c’est durant les mauvaises périodes qu’il est plus facile pour un petit entrepreneur de faire grandir sa structure, les grandes boîtes elles faisant toujours la même chose.

 

Les cycles de vie des entreprises

Les entreprises ont des étapes de développement. Il faut contrôler le sens que vous donnez à votre entreprise. Il faut que ce soit clair pour vous.

Pour réussir dans vos affaires, il va falloir tomber amoureux de vos clients, mais pas avec vos produits libre-service. Puis il y a une autre question : A quelle étape du cycle d’entreprise en êtes-vous ? Il faut bien comprendre cela, car c’est très important.

 

Force 3 – Innover 1ère force, un maître-mot

Innover intelligemment c’est quoi ? C’est l’innovation acceptée par votre clientèle. Cela s’appelle l’innovation stratégique. Cela prend du temps et de l’argent, c’est pourquoi elle doit être ciblée.

Qu’est-ce que l’innovation ? C’est un moyen de répondre aux besoins des gens, une manière d’ajouter plus de valeur que quiconque. Dans le monde d’aujourd’hui si on n’innove pas, l’on meurt !

 

Quelle est la bonne fréquence ?

Régulièrement, c’est  tous les ans, parfois plusieurs fois par an. Apple par exemple lance un produit plusieurs fois par an, c’est pourquoi  ils sont  numéro 1 sur le marché.

Vous ne devez pas seulement répondre aux besoins des gens, mais répondre aux besoins d’une nouvelle façon en ajoutant encore plus de valeur, c’est seulement ainsi que vous allez parvenir à créer cette osmose avec votre clientèle, pour vous la rendre fidèle.

En plus de répondre aux attentes de vos clients, vous allez répondre à leurs besoins d’une nouvelle manière en anticipant leurs souhaits. C’est ainsi que vous allez vous constituer des supporters fidèles. Donc, en plus d’ajouter de la valeur, il faut rendre votre produit/service sexy, intéressant, attirant pour que les gens parlent de vous.

 

Force 4 – Le marketing 2ème force

Au centre de l’entreprise on trouve l’innovation et le marketing. Le reste du personnel est employé par ceux qui innovent et ceux qui fond du marketing. Sans ces deux services, il n’y a pas d’entreprise.

Quel est le produit gagnant ? Est-ce que le meilleur produit ou le meilleur service gagne toujours ?  Non, c’est celui qui a la meilleure commercialisation qui remporte tous les suffrages.

Il y a 15 ans en arrière, il fallait qu’une personne voie votre message de publicité en moyenne 4 fois par aller acheter votre produit. Aujourd’hui, ce n’est pas moins de 16 fois que les gens doivent voir une publicité pour le même résultat.

La seule solution c’est d’ajouter de la valeur.

Comme cela,  vous devenez un expert  en valeur, et non pas seulement un vendeur. Il  ne va pas falloir faire 16 publicités, une seule suffira et le client va répondre et ce client sera toujours votre supporter et ainsi vous allez faire grandir votre entreprise.

Si vous ne faites que de la publicité, cela ne sert à rien.

 

Force 5 – Les ventes

Le marketing c’est bien, mais s’il n’y a pas de vente, vous ne faites pas d’affaires.

Le système de vente doit en tout temps être amélioré car il faut maîtriser ses ventes.

Il est utile dans ce domaine d’avoir plusieurs leviers de vente et ne pas se contenter d’un seul comme un système de vente automatique sans vendeurs ; ce qui équivaudrait à un tabouret avec un seul pied. Un pied n’est pas assez, il en faut 3.

La maîtrise des ventes passe donc par une stratégie sur 3 plans.

En plus d’un système automatique de vente, il vous faut une équipe de vente également. Grâce à  la technologie, il est possible d’engager des gens qui travaillent 24 heures sur 24, partout dans le monde. Et 2 à 3 personnes pourraient être là pour faire vos ventes sur un lieu physique.

Une personnalité de vente ça ne se forme pas, ça se trouve, puis ça se forme pour être encore meilleure.  La nature est le facteur le plus important. Résumé comme ceci : Si vous avez un bon vendeur, vous pouvez le former toute la journée, mais il faut que sa nature soit tournée en fonction du boulot.  Ensuite, constamment il faut anticiper dans deux domaines : Le domaine juridique car il faut connaître les risques, et au niveau financier la comptabilité.

 

Force 6 – La comptabilité

Beaucoup d’entrepreneurs se plantent parce qu’ils n’aiment pas la comptabilité.  Il faut donc la connaître pour pouvoir la comprendre. Pour ne pas se planter comme les 99% des autres entreprises, il va falloir diriger ce secteur.

Il faut réserver une journée par mois pour contrôler vos comptes.

Sans pour autant faire vous-même votre comptabilité, vous devez être capable de lire les chiffres et de les comprendre. En plus de la compétence financière, il vous faut la compétence psychologique.

Pour monter un business, il n’y a pas besoin de diplôme ; vous pouvez y aller sans connaître quoi que ce soit. Pourtant, sans étudier les bases financières nécessaires à la bonne gestion d’une entreprise saine, vous courrez à sa perte.

 

Ce qu’il faut maîtriser

L’important est de savoir optimiser et maximiser votre entreprise de façon régulière. Il faut donc réfléchir pour voir comment poursuivre à faire la même chose en arrivant à des résultats extraordinaires, juste en faisant de petits changements.

 

Bonus gains :

Augmenter vos bénéfices nets, en passant de 20% à 30% ? Même avec une situation difficile.

Prenons un exemple. Si vous avez une entreprise qui a une marge de profits nette de 20% en moyenne.

Si vous réduisez vos coûts de 12%, toujours avec votre marge bénéficiaire de 20%, que va-t-il se passer ?  Et bien vos bénéfices vont augmenter de 50%. Vous allez arriver à une marge de 30%.

Si vous ne savez pas lire les chiffres, impossible de savoir que 12 % en moins permettent une augmentation de 50% des bénéfices.

 

C’était Lucky Picsou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *